Mémoires de Montagnon·ne·s avec Robert Nussbaum

Appel aux Mémoires montagnonnes

Vous êtes curieux de lire ce que peut bien raconter Charles De La Reussille, dont les mémoires paraîtront en ligne sur ce site dès le mercredi 2 décembre, en trois épisodes, Charles De La Reussille, ce loup blanc à la tignasse de neige et moustache de guévariste avant l’heure ? Vous aimeriez qu’on s’intéresse aussi à d’autres personnages de la région, hommes et femmes, quels que soient leurs bords, activités ou chemins de vie ? Vous pensez comme nous que des entretiens approfondis avec eux permettraient de révéler la richesse des habitants de notre région ? Eh bien c’est à vous que nous nous adressons !

Ces entretiens hauts en couleurs avec Charles De La Reussille pourraient être les premiers d’une collection consacrée à ces figures vivantes qui ont trempé le caractère des Montagnes neuchâteloises. Vous pouvez chercher : entre les archives de la vie ordinaire d’anonymes et les portraits de personnalités, il n’y a guère eu récemment que des réalisations ponctuelles. Comme le film consacré en 2019 à la modiste chaux-de-fonnière Dolly Fankhauser, grâce aux Amis du Musée d’histoire.

Un vieillard qui meurt est une bibliothèque qui brûle, pour reprendre la citation de l’écrivain malien Amadou Hampâté Bâ (merci Wikipedia !). A l’heure où Google trouve presque tout mais ne répond pas à l’essentiel, c’est toujours vrai à nos yeux. Allons à la rencontre de ces mémoires montagnonnes !

Si vous pensez comme nous, répondez à l’appel que nous lançons. Avec Charles De La Reussille, le « (re)cueilleur d’histoires » Robert Nussbaum ne fait que tenter de lancer un mouvement.  De son côté, deux autres portraits sont en route. Mais pour être large, il faut du soutien, et aussi le renfort d’auteur·e·s grâce à qui d’autres mémoires pourraient être publiées aux Éditions SUR LE HAUT.

C’est avec votre aide que nous espérons créer une association pour promouvoir ce projet d’édition. En ligne, mais aussi en cahiers imprimés. Intéressés ? 

Contactez-nous à :

editionssurlehaut@gmail.com

ou

nusbaum.news@gmail.com

Robert Nussbaum

Fils et frère de journalistes, Robert Nussbaum est à son tour entré dans la profession en 1982, comme stagiaire à La Feuille d’Avis de Neuchâtel de l’époque. Il a ensuite travaillé 23 ans pour L’Impartial, journal devenu ArcInfo.

Entre ses emplois dans ces journaux régionaux, il a bourlingué plusieurs années en freelance pour le compte de médias romands, en Afrique australe d’abord, puis en Asie du Sud-Est.

Retraité depuis peu, il mène, à temps perdu et heureusement retrouvé, des entretiens avec des personnages de la région, des hommes et des femmes dont il pense que les vies sont suffisamment extraordinaires pour être racontées.